Parlons du gaspillage alimentaire !

Parlons du gaspillage alimentaire !

Ingrédients

Ustensiles

Saviez-vous que le 29 septembre est la journée internationale de sensibilisation aux pertes et au gaspillage de nourriture ?


Pourquoi est-il important de réduire les pertes et le gaspillage de nourriture ?

Lorsque des aliments sont perdus ou jetés, toutes les ressources utilisées pour les produire, notamment l'eau, la terre, l'énergie, le travail et le capital, sont gaspillées. En outre, l'évacuation des pertes et du gaspillage de nourriture dans des décharges produit des émissions de gaz à effet de serre, qui contribuent au changement climatique. Les pertes et le gaspillage de nourriture peuvent également avoir des incidences négatives sur la sécurité alimentaire et les disponibilités alimentaires et contribuer à la hausse des prix des aliments.

La réduction du gaspillage alimentaire aux CCGP!

Depuis quelques mois, les CCGP travaillent à l’élaboration d’un projet de transformation d’invendus d’épiceries locales. Dans le cadre de ce projet visant à réduire les tonnes d'aliments comestibles qui sont perdus et/ou gaspillés chaque jour, nous collaborons entre autres avec l’épicerie Valmont, implantée depuis 1958 sur le Plateau Mont-Royal. Voici un résumé de notre court entretien avec Louis-Pierre, directeur d’une des succursales montréalaises située au 205, avenue du Mont-Royal Est.

Est-ce que l’épicerie Valmont a un historique de don alimentaire?

  • Oui, mais je vous dirais que c'est vraiment depuis les 10 dernières années que les différentes succursales ont commencé à faire davantage de dons. Auparavant, il y avait très peu de pertes à l’épicerie Valmont et il n’y avait pas ce besoin. Depuis quelques années, l’entreprise a grandi et malgré une bonne gestion des inventaires alimentaires, nous avons un peu plus d'invendus. Ainsi, nous essayons de faire le plus de partenariats possibles et de dons alimentaires afin de diminuer nos déchets et notre empreinte écologique. 

Quel rôle ont les client.es dans la réduction du gaspillage alimentaire?

  • La clientèle joue un rôle important dans cette lutte ! Si le ou la client.e accepte d’acheter des légumes qui ne sont pas toujours parfaits, cela crée beaucoup moins de pertes. D'ailleurs, ça fait plus de 30 ans que chez Valmont, nous offrons des produits ‘’moches’’ à prix réduit. Cette catégorie de produits nous permet d'optimiser notre inventaire alimentaire et de diminuer nos déchets ! De plus, avoir plusieurs prix permet d’avoir une belle mixité socio-économique au sein de notre clientèle. 

Selon vous, est-ce qu’il existe assez de politiques ou bien d’incitatifs encourageant la réduction des pertes alimentaires au Québec ?

  • Non! Ça commence tranquillement à s’améliorer mais il y a malheureusement très peu d’encadrement autour du gaspillage. Souvent les gros joueurs vont avoir tendance à avoir plus d’invendus car ils ont une plus grande capacité à absorber les conséquences économiques de ces pertes alimentaires. Par contre, pour les épiceries locales comme Valmont, en plus de l’argument écologique du gaspillage, c'est également une question de survie économique et de rentabilité. On peut moins se permettre d’avoir des pertes alimentaires… 

Quel(s) rôle(s) ont les épiceries dans la réduction du gaspillage alimentaire?

  • Les commerçants locaux peuvent avoir un impact positif considérable. Par exemple, une initiative regroupant quelques restaurants et épiceries de la rue Mont-Royal est en train de prendre forme. Le modèle proposé est le suivant: les épiceries vendent leurs invendus alimentaires aux restaurateurs.trices qui les transforment en délicieux repas et qui les vendent ensuite à leur clientèle. C’est un excellent exemple de circuit local court qui permet de réduire considérablement le gaspillage ! 

En lire plus

Infolettre

Abonnez-vous et restez au courant des activités à venir, nos recettes et toutes les information des CCGP.

Graphisme et Illustrations par Rafael Bernal  I  Design et expérience utilisateur par Yannick Roy